Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • Connais-tu ce qu’est la science utile ?

    L’imâm adh-Dhahabî (rahimahullâh)

    6 août, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Connais-tu ce qu’est la science utile ? C’est ce qui a été révélé dans le Qor’ân, et qui a été interprété par Son Envoyé (sallallahu ‘alayhi wa salam) en termes d’actes et de paroles, et le type de connaissance que nous ne sommes pas interdits d’acquérir. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui s’écarte de ma Sounnah, ne fait pas partie de moi. » Accroche-toi mon frère à méditer le Livre d’Allâh, avec une lecture attentive des deux authentiques (Bukhârî et Muslim), (...)
  • La preuve que Jésus (‘Issâ) n’est pas mort…

    SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    15 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    La preuve que Jésus (‘Issâ) n’est pas mort…
    ‘Issâ (Jésus) est vivant. Il est rapporté dans le Sahîh que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Le fils de Maryâm descendra parmi vous en tant que juge équitable et imâm juste, il brisera la croix, tuera le porc et annulera la capitation. » Il est aussi rapporté dans le Sahîh qu’il descendra sur le Minaret blanc à l’est de Damas et qu’il tuera le Faux Messie. Celui dont l’âme a quitté le corps, le corps ne peut descendre du (...)
  • Le musulman a plusieurs devoirs à l’égard du non-musulman

    SHeikh ’Abdel-’Azîz Ibn BâZ (rahimahullâh)

    13 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le musulman a plusieurs devoirs à l’égard du non-musulman :
    Premièrement, l’appeler à croire en Allâh – ‘Azza wa Djal - et lui expliquer le vrai Islâm s’il en a la possibilité et possède les connaissances nécessaires. Ceci est la meilleure et la plus grande offre qu’on puisse présenter à un concitoyen et à tous les Chrétiens, juifs et païens qu’il rencontre. Car le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui guide vers le bien aura une récompense égale à celle (...)
  • Le combat (Djihâd) par les preuves et les arguments

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    8 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Ibn al-Qayyîm a dit : « Le combat (Djihâd) par les preuves et les arguments, devance le combat par les armes. »
    Allâh est grand ! Cette parole est surprenante ! Le combat (Djihâd) par la science devance le combat par les armes. Ce qui veut dire que la science devance le combat par les armes. De la même manière, la recherche de la science constitue une œuvre meilleure que le combat (Djihâd).
    Par exemple, Khâlid Ibn al-Walid (radhiallâhu ‘anhu) parmi les plus courageux des (...)
  • La voie face aux épreuves et troubles

    Le Mouftî SHeikh ’Abdel-’Azîz Âl-SHeikh (qu’Allâh le préserve)

    4 juillet, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Quelle était la voie méthodologique (manhaj) de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) dans sa façon d’être optimiste face aux temps de troubles et d’épreuves ?
    Le musulman ne désespère pas de la miséricorde d’Allâh, et ne perd pas espoir dans la miséricorde d’Allâh. Et il se rappelle la Parole d’Allâh : « Nous secourrons, certes, Nos Messagers et ceux qui croient, dans la vie présente tout comme au jour où les témoins [les Anges gardiens] se dresseront (le Jour du Jugement) » (...)
  • « Suivez et n’innovez pas,

    SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve)

    2 juin, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd a dit : « Suivez et n’innovez pas, car on vous a donné ce qui est suffisant, et toute chose nouvelle est une innovation, et toute innovation est un égarement. »
    Ce récit a été authentifié de ‘Abdullâh Ibn Mass’oûd et il est bien connu de lui. Les savants l’exploitent souvent et s’y appuient comme preuve.
    Il dit : « Suivez et n’innovez pas » ce qui veut dire, suivez ce qui provient du Qor’ân et de la Sounnah. Il dit : « car on vous a donné ce qui est (...)
  • « Attache-toi à la rectitude (al-Istiqâmah), suis la vérité et n’innove pas. »

    SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve)

    2 juin, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    ‘Outhmân Ibn Hâdhir al-Azdî a dit : « Je suis rentré une fois chez Ibn ‘Abbâs (radhiallâhu ‘anhu) et je lui ai dit : « Conseille-moi » Il me dit : « Attache-toi à la rectitude (al-Istiqâmah), suis la vérité et n’innove pas. »
    Sa parole : « Attache-toi à la rectitude » veut dire, attache-toi à la Sounnah et à la religion, et suis le Qor’ân et la Sounnah.
    Avec sa parole : « suis la vérité et n’innove pas. », il le met en garde contre l’innovation, et ce dans le commandement qu’il lui a donné (...)
  • Il n’est pas accepté de l’innovateur ni jeûne, ni prière, ni grand pèlerinage, ni petit pèlerinage, ni aumône, ni Djihâd, ni repentir et ni actes surérogatoires.

    SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî (qu’Allâh le préserve)

    22 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Al-Hassan (al-Basrî) a dit : « Il n’est pas accepté de l’innovateur ni jeûne, ni prière, ni grand pèlerinage, ni petit pèlerinage, ni aumône, ni Djihâd, ni repentir et ni actes surérogatoires. »
    Cette parole de al-Hassan entre dans la mise en garde. Plus encore, elle fait référence à l’innovation mécréante. Certes, pour l’auteur d’une innovation mécréante, il n’est accepté ni jeûne, ni prière, ni aumône, ni Djihâd, ni repentir et ni actes surérogatoires. « Al-Sarf » fait référence aux (...)
  • « Tout nouveau-né, naît selon la prime nature [fitrah] ».

    SHeikh al-Islâm Ibn Taymîyyah (rahimahullâh)

    21 mai, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Prophète (sallallahu ‘alyhi wa salam) a dit : « Tout nouveau-né, naît selon la prime nature [fitrah] ». Quel en est le sens ? A-t-il voulu dire la fitrah de créature (fitrat al-khalq) ou la fitrah de l’Islâm ?
    La Louange est à Allâh. Quant aux paroles [du Prophète] (sallallahu ‘alayhi wa salam) : « Tout nouveau-né, naît selon la prime nature (fitra) et ses parents font de lui un Juif, un Nazaréen ou un Mage », ce qui est correct, c’est qu’il s’agit de la fitrah d’Allâh, (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 810


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.