Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • Erreurs dans les règles funéraires

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    19 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 – Organiser un rassemblement de lecteur lors des condoléances :
    Cela est une innovation et il n’y a rien dans l’Islâm à ce sujet, et croire que cela constitue un rapprochement par un ordre légiféré, ceci n’a pas été autorisé ainsi par Allâh. Allâh – Ta’âla – dit :
    « Ou bien auraient-ils des associés [à Allâh] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allâh n’a jamais permises ? »
    Cette pratique est une innovation que de réunir une assemblée de lecteur à l’occasion du (...)
  • Insulter les Compagnons ou leurs successeurs

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    18 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Insulter les compagnons est de la mécréance. Allâh a fait leur éloge :
    « Muhammad est le Messager d’Allâh. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d’Allâh grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. »
    Et :
    « Allâh a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment d’allégeance sous l’arbre. »
    Le Prophète (sallallahu (...)
  • Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    18 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 – La négligence dans la calomnie et la médisance, de se moquer du comportement et du moral des musulmans :
    Cela fait partie des interdictions auxquelles le musulman ne doit pas se donner. Allâh – Ta’âla – dit : « Ô vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. » Et dans le verset après cela :
    « L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (...)
  • Le polythéisme mineur et certaines de ses manifestations

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    15 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 - Jurer et prendre serment par autre qu’Allâh, même si le but n’est pas de vénérer la chose par sur laquelle on jure, comme on vénère Allâh. Cela est du polythéisme mineur :
    La preuve de ceci est la parole du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) qui a dit : « Celui qui jure par un autre qu’Allâh a commis un acte d’incroyance ou de polythéisme. » Et : « Celui qui jure sur l’honnêteté n’est pas des nôtres. » Celui qui vénère celui sur qui il jure, comme on vénère Allâh, comme (...)
  • Le polythéisme qui fait sortir de la religion, et quelques sortes de grand polythéisme

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    13 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 - Implorer le secours auprès des morts et de les invoquer, leur demander de l’aide, se rapprocher d’eux de différentes manières d’adorations. Cela constitue du grand polythéisme en liaison avec la religion :
    Allâh – ta’Allâh – dit :
    « C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. »
    Cette parole renvoie au Tawhîd « Il n’y a pas d’autres divinités qui ne mérite l’adoration, si ce n’est Allâh », et parmi les formes d’adoration, il y a (...)
  • Les irrégularités dans la vente (2)

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    12 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    7 – Vendre des cassettes vidéo et de musique sur lesquelles figurent des images de femmes, des pensées perverses pour la raison, et dont les turpitudes sont apparentes :
    Cela a été expliqué dans le sujet précédent, que cela est illicite.
    8 – Vendre en augmentant le prix d’un article qui est soumis à la vente sans avoir l’intention de l’acheter :
    Cela est interdit. Il a été rapporté de Ibn ‘Oumar (qu’Allah l’agrée) qu’il a dit : « L’Envoyé d’Allâh a interdit de gonfler (...)
  • Les irrégularités dans la vente (1)

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    12 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 - Vendre une chose sur laquelle la personne n’a pas autorité et sans procuration de la part de son propriétaire :
    Cela n’est pas permis. Il y a le hadîth de Hakîm Ibn Hazâm (qu’Allah l’agrée) qui a dit : Je suis venu au Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) et lui dit : Un homme peut-il venir à moi pour m’acheter quelque chose que je ne possède pas, ou devrais-je aller l’acheter au marché pour lui puis ensuite lui vendre ? Il a dit : « Ne vends pas ce que tu n’as (...)
  • La négligence dans la Zakât ou la paresse dans la sortie de la Zakât en son temps

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    7 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Cela fait partie des actes blâmables et des péchés manifestes. La Zakât est le troisième des piliers de l’Islâm. C’est le droit qui s’impose sur les biens et une obligation que le musulman doit honorer en son temps, ceci est bon pour lui-même. Le moyen pour lui de se rapprocher de Son Seigneur, et Allâh a promis un dur châtiment à celui qui s’en prive – qu’Allâh nous en préserve. Allâh – ta’Allâh – dit :
    « Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allâh, soient (...)
  • La visite du malade et ses règles

    Règles & fondements

    1er février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il est important que lorsque l’on visite le malade, on ne tarde pas dans l’assise auprès de lui. Il faut prendre des nouvelles et ensuite partir afin de ne pas tarder. Ceci dit, l’auteur de « al-Fouroû’ » a dit : « Œuvrer avec une opinion retenue. » Ce qui veut dire qu’il est nécessaire d’œuvrer dans cette affaire avec une certaine retenue. Si tu vois que le malade trouve un plaisir à ce que tu restes auprès de lui, dans ce cas, tu dois rester afin de le soulager ou lui faire (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 783


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.