Manhajulhaqq.com

 

La sincérité dans la recherche de la science consiste à ne vouer les choses que pour la Face d’Allâh - ’Azza wa Djal, et non au bénéfice d’un quelconque avantage ou bien de ce bas-monde. L’intention de base doit-être de vouloir lever en soi l’ignorance que l’on a des choses. On a posé la question à l’imâm Ahmad (rahimahullâh) en ces termes : « Qu’est-ce que la sincérité dans la science ? » Il répondit : « C’est d’avoir l’intention de lever l’ignorance qui est en toi. »

Le fait de prêcher pour Allâh – Djalla wa ‘Ala – n’est pas un acte ordinaire. Celui-ci constitue le meilleur des actes d’adoration, car l’ensemble des Gens de science considère que c’est le meilleur des actes d’adoration. Parmi ses bienfaits, il y a le fait que cela est considéré comme une lutte sur la Voie d’Allâh. Allâh – Ta’âla – dit : « N’obéis donc pas aux infidèles ; et avec ceci » c’est-à-dire le Qor’ân « lutte contre eux vigoureusement. » Le combat par le Qor’ân, c’est-à-dire prêcher pour Allâh avec le Qor’ân et la Sounnah, c’est ce qu’explique le Qor’ân. (SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh)

 

Nouveaux articles

  • Serviteurs d’Allâh ! Réfléchissez au devenir de vos prédécesseurs

    L’imâm adh-Dhahabî (rahimahullâh)

    11 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Serviteurs d’Allâh ! Réfléchissez au devenir de vos prédécesseurs, avant que n’arrive votre échéance. Examinez avec perspicacité, vos affaires, avant d’entrer dans votre tombe. Préparez-vous au départ, avant que ne passe le moment de votre déménagement. Où sont partis les amis et les frères ? Où sont partis les grands bâtisseurs : ils ont quitté les patries, et les tombes ont déchiré leur linceul. Leur avertisseur s’adresse à ceux qui sont savants : « Tout ce qui est sur elle (...)
  • Le Tawhîd est l’une des plus grandes causes permettant de dissiper les tourments

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    29 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Le Tawhîd est l’une des plus grandes causes permettant de dissiper les tourments dans ce bas-monde et l’au-delà. Allâh - Djalla wa ’Alâ - dit : « En seront écartés ceux à qui étaient précédemment promises de belles récompenses de Notre part. Ils n’entendront pas son sifflement et jouiront éternellement de ce que leurs âmes désirent. La grande terreur ne les affligera pas, et les Anges les accueilleront : voici le jour qui vous a été promis. » Ceux à qui étaient précédemment (...)
  • Le Tawhîd est l’une des plus grandes causes permettant d’obtenir le pardon d’Allâh

    Ibn Rajab al-Hanbalî (rahimahullâh)

    29 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Parmi les plus grandes causes de pardon auprès d’Allâh, il y a le Tawhîd. Celui qui en jouit, obtient le pardon. Quiconque vient avec le Tawhîd, vient avec la plus grande cause de pardon. Allâh - Ta’âla - dit : « Certes Allâh ne pardonne pas qu’on Lui donne quel qu’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » Celui qui vient à Allah avec le Tawhîd et autant de péchés que peut contenir la terre, alors, Allâh le rencontrera avec un pardon équivalent si le Tawhîd du (...)
  • Quelle est la décision sur la consommation de viande réfrigérée, dont nous ne savons pas d’où elle provient, et nous ne savons pas de quelle manière elle a été abattue ?

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    22 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il n’est pas permis de consommer de la viande sans savoir de quelle manière celle-ci a été abattue. La licité d’une viande est possible de trois manières : quand elle provient des musulmans, des juifs ou des chrétiens. Cela sur la base de la Parole d’Allâh - Ta’âla : « Vous sont permises, aujourd’hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des Gens du Livre, et votre nourriture leur est permise. » Ibn ’Abbâs a expliqué ce verset en disant : " Leurs (...)
  • ‘Oumar Ibn al-Khattâb a écrit à Moûssâ al-Ach’arî

    Ibn al-Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

    3 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Abî ‘Al-‘Awâm a dit : ‘Oumar Ibn al-Khattâb a écrit à Moûssâ al-Ach’arî en ses termes :
    Après cela, rendre la justice est une obligation indiscutable et une tradition qu’il convient de suivre. Sois attentif aux cas qui te sont soumis, car il est inutile de proclamer la vérité sans l’appliquer. Montre-toi juste envers tous afin que le noble ne puisse espérer ta partialité, ni le faible désespérer de ta justice. C’est au plaignant de fournir la preuve ; le défenseur doit, pour sa (...)
  • La position essentielle en cas de divergence

    SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    1er janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Allâh – Ta’âla – dit : « Ils diront : « ils étaient trois et le quatrième était leur chien ». Et ils diront en conjecturant sur leur mystère qu’ils étaient cinq, le sixième étant leur chien et ils diront : « sept, le huitième étant leur chien ». Dis : « Mon Seigneur connaît mieux leur nombre. Il n’en est que peu qui le savent ». Ne discute à leur sujet que d’une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne. »
    Ces nobles versets impliquent, à cet endroit, un (...)
  • Rapporter des récits Israélites

    SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    30 décembre 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    L’envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Transmettez ce que vous avez reçu de moi, fût-ce un verset (du Coran), et rapportez ce que vous savez des Enfants d’Israël sans rien craindre. Celui qui ment volontairement à mon sujet, qu’il se réfugie à sa place dans le feu. » C’est ainsi que ‘Abdullâh Ibn ‘Amr a acquis, le jour de Yarmoûk, deux montures chargées d’écrits parmi ceux des gens du Livre. Il s’est exprimé en puisant dans ces ouvrages d’après ce qu’il a pu (...)
  • La conséquence du délaissement du Coran et de la Sounnah dans la guidance

    SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    30 novembre 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) a dit que l’ensemble des égarements sont dus au fait du délaissement lié au Qor’ân et à la Sounnah, comme l’a dit az-Zouhrî : « Nos savants disent : le fait de s’attacher à la Sounnah constitue le secours. » L’imâm Mâlik a dit : « La Sounnah, c’est l’Arche de Noé, quiconque s’embarque dessus est sauvé, et quiconque s’en détourne est perdu. » Sur cette base, la Sounnah, la Législation d’Allâh et la voie méthodologique (Minhâj), constitue la voie de la (...)
  • La condamnation de l’innovation religieuse

    Abû Ishâq ach-Châtibî (rahimahullâh)

    12 novembre 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il a été rapporté de ‘Abdullâh Ibn ‘Abbâs qu’il a dit : « Il n’y a pas une année qui vienne aux gens, sans qu’ils y innovent une nouvelle chose, et qu’ils y fassent mourir une Sounnah. Et ce, jusqu’à [ce qu’un jour] ils fassent vivre des innovations en y faisant mourir des Sounnah. » Et dans une autre information rapportée : « Un homme n’innove pas une nouvelle chose (dans la religion) si ce n’est en faisant mourir une Sounnah, et en la considérant meilleure (que la Sounnah). » (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | 81 | ... | 837


| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2018©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.