Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > Es-il permis d’interroger un Mouftî, en lui disant ?

Es-il permis d’interroger un Mouftî, en lui disant ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

mercredi 10 janvier 2007, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Question  :

Es-il permis d’interroger un Mouftî [personne habilité à donner des avis juridiques], en lui disant : « Quel est le jugement de l’Islâm dans ceci et cela ? » Où « Quel est l’avis de l’Islâm ? » ?

Réponse  :

Il n’est pas convenable qu’il soit dit : « Quel est le jugement de l’Islâm dans ceci ? » Ou « Quel est l’avis de l’Islâm dans ceci ? » Car certes il se peut, que le Mouftî se trompe et donc, ce qu’il aura répondu ne sera pas le jugement de l’Islâm. Mais si par contre, le jugement est un texte clair il n’y a pas de mal ; comme par exemple le fait de dire : « Quel est le jugement de l’Islâm sur le fait de manger la bête trouvé morte ? » Et nous dirons donc, le jugement de l’Islâm dans le fait de manger la bête morte, sera qu’il est illicite. [1]

Notes

[1Kitâb « Fatâwa Arkân al-Islâm » du Sheikh Ibn ’Uthaymîn, p.196

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS