Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Coran > Commentaire du Coran > « Ils ont oublié Allâh et Il les a alors oubliés. »

« Ils ont oublié Allâh et Il les a alors oubliés. »

mercredi 1er octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Allâh - Ta’âla - dit : « Ils ont oublié Allâh et Il les a alors oubliés. » [Coran, 9/67]

Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) a expliqué de ce verset, qu’Allâh - ’Azza wa Djal - inflige à celui qui L’oublie deux châtiments : « le premier est qu’Allâh l’oubli, et le deuxième est qu’Il lui fait oublier sa propre personne. » L’oubli d’Allâh consiste en Son abandon de l’homme, Son délaissement et Son égarement, ainsi la perte est plus proche de lui que la main ne l’est de sa bouche. Quant au fait qu’Il fasse oublier son âme à l’homme, cela consiste en ce qu’Il lui fasse oublier de lui accorder ce qui lui revient de plus élevé, ce qui amènera bonheur, succès, rectitude, et ce qui le peut le parfaire. Il lui fait oublier tout cela, et ainsi, Il fait que cela ne vient pas à l’esprit de l’homme, il ne s’en souvient pas, ne dirige pas sa préoccupation vers cela, et ne le veut pas ; cela ne lui vient donc pas à l’esprit afin qu’il puisse le désirer et l’opter.

De même, Il lui fait oublier les défauts, imperfections et fautes de son âme, si bien qu’il ne lui vient pas à l’esprit de les faire disparaitre et les améliorer. Aussi, Il lui fait oublier les maladies et souffrances de son âme et de son coeur, si bien qu’il ne lui vient pas à l’esprit de les soigner, qu’il ne tente pas de faire disparaitre ces souffrances et maladies qui le conduisent à la corruption et à sa perte. Il est donc totalement blessé par la maladie, et sa maladie le conduit à la destruction, sans même qu’il n’ait idée de sa maladie et ne se soucie de la soigner. C’est un des pires châtiments, généraux et spécifiques. « Est-il un châtiment plus grand que celui qui néglige son âme et la perd, oublie ses intérêts, sa maladie et son remède, et les moyens de parvenir au bonheur, à la réussite, et à la vie éternelle dans les délices éternels. » Celui qui médite sur ce point « constatera que la plupart des hommes ont, en réalité, oublié leur âme, l’ont perdue et l’ont privée d’Allâh, ils l’ont vendue pour un vil prix dans une transaction où ils ont été trompés, mais cela ne leur apparaitra qu’au moment de la mort, et de manière éclatante au Jour de la Résurrection », lorsque l’homme réalisera qu’il a été trompé dans le contrat qu’il a signé pour son âme en ce bas-monde, et le commerce qu’il en a fait pour l’au-delà, car tout homme commerce en cette vie pour l’au-delà. [1]

Notes

[1Ad-Dâ-a wad-Dawâ-a de Ibn al-Qayyîm, p.244-245

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS