Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > La Voie Salafî > L’affiliation aux anciens pieux et aux gens de la Sounnah

L’affiliation aux anciens pieux et aux gens de la Sounnah

Règles & fondements

samedi 25 avril 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Il n’y a aucune honte à celui qui affiche son appartenance au dogme des anciens pieux. Il faut accepter cela de sa part, car la doctrine des anciens pieux ne peut-être que sur la vérité. Si celui qui s’y réclame s’y conforme intérieurement et extérieurement, il est un croyant aussi bien dans son apparence que dans son for intérieur. S’il ne s’y conforme qu’extérieurement, il reste un hypocrite. On accepte de sa part ce qu’il affiche et s’en remet à Allâh pour ce qu’il cache, car il ne nous revient pas d’explorer les cœurs des gens ni de plonger en eux pour connaitre ce qu’ils dissimulent. [1]

Les anciens pieux sont des Gens de la Sounnah. Il n’y a aucun inconvénient à se réclamer d’eux. Bien plus, ils représentent la vérité puisqu’il s’agit de dire qu’on est croyant et qu’on appartient à la communauté des gens de la Sounnah, fidèles aux pratiques des Compagnons et de tous ceux qui croient en Allâh et au Jour dernier. Il faut bien se réclamer des Gens de la Vérité et non des gens du faux. Il faut s’efforcer de s’imposer la vérité et ne pas se contenter de la prétention. [2]

Il n’y a pas de mal à s’assimiler à la Salafiyyah quand cela est fait dans la vérité. Cependant, si cela est fait dans un but d’arrogance, alors il n’est pas permis de se reconnaître à la Salafiyyah, tant que cette personne-ci est sur une autre méthodologie que la voie des anciens pieux. Les Ash’arîtes - par exemple - disent « Nous sommes des Gens de la Sounnah et du Groupe », mais cela est faux. Car ils ne sont pas sur la voie des gens de la Sounnah et du groupe. Il en est de même pour les Mou’tazilites qui se prétendent monothéistes. « Tous prétendent avoir de l’attachement pour Laylâ, cependant Laylâ n’affirme cela pour aucun d’entre eux » Ainsi, celui qui prétend qu’il est sur le dogme des Gens de la Sounnah et du Groupe, [se doit de] suivre leur chemin et d’abandonner les contradicteurs. Toutefois si [une personne] souhaite réunir le lézard et le poisson - comme ils le disent - c’est-à-dire de réunir une créature de terre avec une créature de mer, cela n’est pas possible, ou bien de réunir l’eau et le feu dans un même récipient.

Il ne peut pas y avoir de rapprochement entre les Gens de la Sounnah avec le dogme des contradicteurs tels que les Khâridjites, les Mou’tazilites, les partisans sectaires parmi ceux qui se nomment « Musulman contemporain ». Tel que celui qui souhaite réunir les égarements des [gens] contemporains à la voie des anciens pieux. Donc : « La dernière partie de cette Communauté ne s’améliorera pas si ce n’est avec quoi se sont améliorés ceux qui les ont précédés [parmi les premières générations]. » [3] L’essentiel est qu’il doit-être inévitablement peser les sujets et leur séparation. [4]

Notes

[1Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 4/149

[2Voir : www.binbaz.org.sa/

[3Parole célèbre de l’imâm Mâlik Ibn Anas

[4Al-Ajwibat ul-Moufîdah ’an Ass-îlat il-Manâhidj al-Djadîdah de SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.35

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS