Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > La prière > L’abandon de la prière > L’avis de Ibn Taymiyyah sur le délaissement de la prière

L’avis de Ibn Taymiyyah sur le délaissement de la prière

SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

dimanche 9 octobre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quel est le dogme de SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) sur le délaissement de la prière ?

SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) voit que le délaissement de la prière par paresse ou négligence, qui sont similaires, est de la mécréance, et d’une mécréance extérieure. Il ne le qualifie pas d’une mécréance extérieure et intérieure jointes, sauf s’il y a un jugement spécifique sur ce cas. Il a détaillé le sujet entre les deux sortes dans son commentaire de « Al-‘Oumdat » de Ibn Qoudâma, et dans les sujets liés de ses Fatâwas. [1]

Notes

[1Al-Adjwibat ul-Bouhoûth wal-Moudârissât ul-Mouchtamilat ‘alayhâ ad-Douroûss il-‘ilmiyyah du SHeikh Sâlih Âl-SHeikh, 3/172

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS