Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > Innovations > LA SAINT-VALENTIN

LA SAINT-VALENTIN

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

mardi 3 février 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Ces derniers temps, il est répandu la célébration de la fête de l’amour (la Saint-Valentin), et plus particulièrement entre les étudiantes. Cette fête, fait partie des fêtes Chrétiennes. Les étudiantes concernées s’y habillent complètement en rouge et s’échangent des fleurs rouges. Nous espérons, de votre éminence, un avis à propos de la célébration de cette fête, et des orientions au profit des musulmans concernant ces affaires.

Il n’est pas permis de participer à la fête de l’amour pour les raisons que voici :

  • La première est que c’est une innovation sans fondement dans la loi religieuse.
  • La deuxième est que c’est une incitation à l’entretien de relations amoureuses.
  • La troisième est qu’il s’agit de s’occuper de futilités contraires à la voie des anciens pieux prédécesseurs (radhiallâhu ‘anhum).

Il n’est pas permis d’observer en ce jour un des rites marquant la célébration de la fête, qu’il s’agisse de repas, de boisson ou du port d’une tenue, d’échange de cadeaux ou autres. Le musulman doit rester fier dans sa religion, et éviter de répondre inconsciemment à tout appel. [1]

Notes

[1Fatâwa Ibn ‘Uthaymîn, 2/1139-1140

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2018 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS