Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > La prière > La prière nocturne > La Prière du Tarâwîh est-elle une Sounnah ou bien une innovation (...)

La Prière du Tarâwîh est-elle une Sounnah ou bien une innovation ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

vendredi 5 juin 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La question que l’on peut se poser est, est-ce qu’il s’agit d’une Sounnah de ’Oumar Ibn al-Khattâb (radhiallâhu ’anhu) ou de la Sounnah du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) ? Certaines personnes ont affirmé que c’est une Sounnah de ’Oumar (radhiallâhu ’anhu). Et ils soutiennent qu’il [’Oumar] avait donné à « ’Oubay Ibn Ka’ab et à Tamîmân ad-Dârî l’ordre de diriger une prière de 11 Raka’at pour les gens » et que : « Quand il est sortit au cours d’une nuit, et qu’il trouva les gens entrain de prier, il dit : « quelle belle innovation ! ». Ces personnes affirme que ceci est la preuve que la pratique n’existait pas avant lui, et que cette façon de faire est une Sounnah de ’Oumar et non pas une Sounnah du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam)

Cependant, ce dire est faible et les auteurs [de ces paroles] n’ont pas tenu compte de ce qui a été rapporté de façon sûre dans les deux livres authentiques et ailleurs, et selon quoi le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) : « Consacra la prière avec ses compagnons pendant trois nuits puis s’absenta au cours de la quatrième nuit et dit [en guise d’explication] : « Je crains qu’elle ne vous devienne obligatoire » [1]. Aussi, ceci prouve que la prière du « Tarâwîh » repose authentiquement sur la Sounnah du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam), et que le Prophète a expliqué ce qui l’avait empêché de continuer de la sorte [à faire la prière], à savoir la crainte que cela ne devienne une obligation [pour la communauté].

Cette crainte passa avec la mort du Messager (sallallahu ’alayhi wa salam) car celle-ci entraîna l’interruption de la révélation et l’impossibilité de nouvelles obligations. Et cette crainte, qui constituait la raison du non-maintien de cette pratique, passa, et la spécificité de la Sounnah prophétique de la prière demeura. [2]

Notes

[1Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[2Ach-Charh ul-Moumti’ ’ala Zâd il-Moustaqni’ du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 2/37

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS