Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > La Voie Salafî > La Salafiyah véritable comme voie et méthode

La Salafiyah véritable comme voie et méthode

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

samedi 18 octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Nous voulons savoir si la Salafiyah est un Manhaj [voie ou méthodologie], et pouvons-nous prétendre en faire partie ? Peut-on critiquer ceux qui ne lui appartiennent pas ou qui s’opposent au terme « Salafî » et autre que cela ?

La Salafiyah sont ceux qui suivent la voie [méthodologie] du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) et de ses compagnons, car ils sont ceux qui nous ont précédés [Salaf], ceux qui se sont avancés devant nous, de sorte que ceux qui les suivent constituent la Salafiyah. En ce qui concerne la prise de la Salafiyah comme un chemin ou une méthodologie suivant une personne précise, et considérant comme égarés les musulmans qui diffèrent de lui, même s’ils suivent la vérité, et en prenant la Salafiyah comme un chemin partisan, ceci est sans doute contraire à la Salafiyah véritable. Tous les anciens [Salaf] ou les premières générations ont appelé à l’unité et l’harmonie autour de la Sounnah du Messager (sallallahu ’alayhi wa salam), et n’ont pas jugé comme égarés ceux qui différaient avec eux sur la base de leur compréhension et de l’interprétation ; excepté lorsqu’il s’agissait de questions liées au Dogme de Croyance, parce qu’ils considéraient ceux qui différaient avec eux sur ces questions comme égarés. Mais en ce qui concerne les questions liées à la pratique, ils étaient relativement souples. Certains de ceux qui ont suivi le chemin de la Salafiyah à notre époque ont commencé à considérer comme égarés tous ceux qui différaient d’eux, même si cette personne avait avec elle la vérité, et certains d’entre eux ont adopté dans leur méthodologie, une approche partisane, comme celle des autres partis qui prétendaient appartenir à la religion de l’Islâm. C’est quelque chose qui doit être révoqué et qui ne peut pas être approuvé. Il faut leur dire : Voyez la méthodologie des anciens pieux prédécesseurs [Salaf as-Sâlih], ce qu’ils ont pu faire dans ce sens ! Voyez leur voie et comment leur coeur était ouvert, et leurs divergences dans l’effort d’interprétation était justifié. Ils ont même divergé sur des grandes questions ; sur les questions de Croyance et questions pratiques de la religion. Vous trouverez quelques-uns d’entre eux, par exemple, nier que le Messager (sallallahu ’alayhi wa salam) a vu son Seigneur, alors que d’autres disent qu’il l’a vu. Vous verrez certains d’entre eux dirent que le Jour de la Résurrection, ce sont les actes qui seront pesés dans la balance, tandis que d’autres disent que ce sont les livres d’actes qui seront pesés.

Vous verrez également beaucoup dans les questions de jurisprudences, beaucoup de divergences ayant à voir avec le mariage, l’héritage, l’achat et la vente, et d’autres questions. Malgré tout cela, ils ne se considéraient pas les uns les autres comme égarés. La Salafiyah dans le sens d’être un parti spécifique avec ses caractéristiques distinctives, et dans lequel les membres considèrent les gens comme égarés en dehors d’eux, n’ont rien à voir avec La Salafiyah sur quoique ce soit. Quant à la Salafiyah qui suit la voie des anciens pieux dans la Croyance, les paroles et les actes, en appelant à l’unité et l’harmonie, à la compassion et l’amour réciproques, comme le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) l’a dit : « Les musulmans, dans l’amour, l’affection et la miséricorde qu’ils se portent, sont comparables à un seul corps. Lorsqu’un membre est affecté, c’est l’ensemble du corps qui ressent la douleur et s’enfièvre » Telle est la véritable Salafiyah. [1]

• Nous voulons connaître la différence entre le groupe des frères musulmans et la Salafiyah ?

Par Allâh ! Ô frère, ce que je vois comme une obligation générale pour tous, est que nous soyons des frères pour Allâh, et que nous soyons sur la voie des anciens pieux, comme Allâh - Ta’âla - l’a reconnu pour les musulmans et « Et rappelez-vous le bienfait d’Allâh sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos coeur. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. » [2] Ils ont été dans la fraternité sur la voie des anciens pieux, et telle est la voie des croyants. Ceci dit, si leur dogme et pensée contredisent la voie des anciens pieux, il est donc obligatoire de rectifier cela d’eux et de leur montrer. [3]

Notes

[1Liqâ-at ul-Bâb il-Maftoûh du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.753-754

[2Coran, 3/103

[3Liqâ-at ul-Bâb il-Maftoûh du SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.488

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS