Le chemin des anciens pieux

Accueil > Jurisprudence > La prière > La prière du vendredi > Le fait de prolonger le sermon du vendredi et de diminuer la (...)

Le fait de prolonger le sermon du vendredi et de diminuer la prière

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

jeudi 23 avril 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le fait de prolonger le sermon du vendredi et de diminuer la prière est contraire à la Sounnah. Alors qu’il faut plutôt diminuer le discours pour ne pas s’étaler, et prolonger la prière. Il a été rapporté par ‘Abdullâh Ibn Oubay Awfa : « Certes, l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) prolongeait la prière, et diminuait le sermon du vendredi. » Rapporté par an-Nassâ-î. D’après ‘Amâr Ibn Yâssir qui a entendu l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa salam) dire : « Le fait d’allonger la prière et de raccourcir le sermon fait parti des preuves de la bonne compréhension de la personne. Allongez-donc la prière et raccourcissez le sermon. Il y a certes dans le discours éloquent une forme de sorcellerie. » Rapporté par Muslim.

Nous avons dans ce hadîth l’ordre de prolonger la prière, et de raccourcir le sermon, et de réunir en la matière, les actes et paroles. [1]

Notes

[1Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.46

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2018 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS