Le chemin des anciens pieux

Accueil > Fatwas > Le nombre de fête en Islâm

Le nombre de fête en Islâm

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

mardi 13 septembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Il y-a-t-il d’autres fêtes dans la religion musulmane en dehors des trois fêtes ?

Non, il n’y a pas de troisième fête en Islâm. Lorsque les musulmans ont été victorieux à la bataille de Badr, ils n’en ont pas fait une fête. De la même manière, lorsqu’ils ont libéré la Mecque, ils n’ont pas célébré de fête. Et les grands évènements comme le voyage nocturne que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a fait, ils n’en n’ont pas fait une célébration. Les seules trois fêtes considérées en Islâm ne sont que la fête de rupture du Ramadhân, la fête du sacrifice, et la troisième est la fête hebdomadaire, qui est le jour du vendredi. Celui qui ajoute et innove une fête en dehors de ces fêtes prescrites, a contredit la Sounnah.

C’est pourquoi, lorsque le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) est arrivé à Médine, où les originaires de la ville avaient deux jours (de fête), il a dit : « Certes, Allâh vous les a remplacés par des jours meilleurs : le jour du sacrifice et le jour de la Rupture du jeûne (du Ramadhân). » Cela veut dire que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a désapprouvé les fêtes autres que les fêtes légiférées. À notre époque, beaucoup de fête ont vu le jour, qui sont des fêtes d’adoration introduites avec différents sujets, qui n’ont aucune origine en Islâm. Nous disons : tout cela est une innovation, et ne jouez pas avec l’adoration d’Allâh par le biais de fête innovée non légiférée. Vous avez dans les fêtes légiférées ce qui vous suffit. [1]

Notes

[1Charh ‘Oumdat il-Ahkâm du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 2/373-374

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS