Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Coran > Commentaire du Coran > Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment

Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment

SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

jeudi 14 mai 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Allâh – Ta’âla – dit : « Dis : "Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allâh. Car Allâh pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux". » [1]

Allâh a généralisé ici le pardon et l’a mentionné sans restriction. Certes Allâh pardonne au serviteur se repentant de tout péché commis. Celui qui se repent du polythéisme, Allâh le lui pardonne, et celui qui se repent des péchés majeurs, Allâh les lui pardonne. N’importe quel péché dont le serviteur se repent, Allâh le lui pardonne. Ainsi, dans le verset concernant le repentir, Allâh généralise et étant Son pardon sans restriction. Ce verset est spécifié et conditionné. Il a singularisé le polythéisme par le fait qu’Il ne pardonne pas cela (sans repentir sincère), et il a conditionné le reste à la volonté. Parmi le polythéisme, est la négation des deux états, et ceci montre la fausseté de la position de celui qui croit fermement dans le pardon de tout pécheur. Il a avertit par le polythéisme sur ce qui est plus grave que cela, comme la négation du Créateur. Aussi ceci montre l’erreur de celui qui dit qu’il est possible qu’Il ne châtie personne pour le péché, et si il était ainsi, pourquoi a t’Il mentionné qu’Il pardonne aux uns en dehors des autres. Si tout injuste envers son âme était pardonné sans repentir ni bienfaits effaçant les péchés, cela ne serait pas conditionné à la volonté.

Allâh – Ta’âla – dit : « A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » [2] cela est une preuve qu’Il pardonne a certains en dehors d’autres. Cela rend caduque la négation et le pardon généralisé. [3]

Allâh – Ta’âla – dit : « Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement". Il dira : "Ô mon Seigneur, pourquoi m’as-Tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais? ". [Allâh lui] dira : "De même que Nos Signes (enseignements) t’étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd’hui tu es oublié". » [4] Ce qui veut dire : tu as délaissé le fait d’agir en conséquence avec cela. Ibn ‘Abbâs (radhiallâhu ‘anhumâ) a dit : « Allâh a garanti à ceux qui lisent Son Livre et agissent en conséquence de ce qu’il contient, qu’ils ne seront pas égarés dans ce bas-monde, et qu’ils seront pas malheureux dans l’au-delà. » Ensuite il récita ce verset. [5]

Notes

[1Coran, 39/53

[2Coran, 4/48

[3Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/185

[4Coran, 20/124-126

[5Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 11/302

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS