Le chemin des anciens pieux

Accueil > Science du Hadîth > Commentaire de Hadîth > Prier avec ses chaussures et ses conditions

Prier avec ses chaussures et ses conditions

SHeikh ’Abdullâh El-Bassâm (rahimahullâh)

dimanche 6 avril 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

D’après Abî Maslamah - Sa’îd Ibn Yazîd - il dit : « J’ai interrogé Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ’anhu) : Est-ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a prié avec ses chaussures ? - Il répondit : Oui. » Rapporté par El-Bukhârî et Mouslim.

Le sens global [du hadîth] :

Sa’îd Ibn Yazîd a interrogé Anas Ibn Mâlik (radhiallâhu ’anhu) au sujet du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam), à savoir s’il priait avec ses chaussures, et qui était pour lui un exemple à suivre sur cela ? - Il lui a répondu qu’effectivement il a prié avec ses chaussures. Et cela fait parti de sa Sounnah pure.

Ce qu’il y a à prendre du hadîth :

  • 1) Il est recommandé de prier avec ses chaussures vu que cela est une chose que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) faisait.
  • 2) Il est permis de rentrer dans la mosquée avec ses chaussures après avoir vérifier qu’il n’y a pas de saleté ou d’impureté.
  • 3) S’il y a un doute quant au fait qu’il y aurait une impureté sur ses chaussures, il n’y a pas besoin de les retirer vu le fondement [sur la question] qui dit qu’une chose reste pure en l’absence [d’une preuve] quant à son impureté.

Leçon bénéfique [à retenir] : La prière avec ses chaussures et l’entrée à la mosquée peut devenir une question problématique. Il est avéré dans la Sounnah du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) la permission pour cela, bien plus, c’est une chose qui est recommandée, et c’est une Sounnah qu’il faut préserver. Il a certes été dit du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) sur cela, dans un hadîth rapporté par Abû Dâwoud d’après Chadâd Ibn Aws : « Divergez des juifs ! Car ils ne prient pas avec leurs chaussures et leurs sandales. » Il a aussi été rapporté dans un hadîth d’après Abû Dâwoud, encore selon Sa’îd al-Khoudrî, qui dit : « Lorsque l’un d’entre vous vient à la mosquée, qu’il regarde ses chaussures, et s’il y voit une saleté ou une impureté, qu’il l’essuie et qu’il prie ensuite avec. » Et d’autres textes authentiques et sûrs ont été rapportés sur le fait qu’il est légiféré de prier avec ses chaussures [ou sandales] après avoir vérifié qu’il n’y a pas de saleté ou d’impureté. [1]

Notes

[1Tayssîr El-’Allâm Charh ’Oumdat il-Ahkâm du SHeikh ’Abdullâh El-Bassâm, 1/247

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2019 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS