Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > Quant à Abû Muhammad (Ibn Hazm)

Quant à Abû Muhammad (Ibn Hazm)

Ibn al-Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

dimanche 18 février 2018, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quant à Abû Muhammad (Ibn Hazm), pour autant qu’il fût ferme et dur dans son attachement aux textes apparents et son rejet des significations, des contextes, des règles et des causes juridiques, il était par contre très souple dans le domaine de l’amour, du regard et de l’écoute des chansons illicites. Il a élargi ce domaine au maximum et a rendu étroit le domaine des contextes, des significations et des règles juridiques.

Dans sa déviation en ce sens, il est allé jusqu’à rejeter le hadîth rapporté par al-Boukhârî dans son Sahîh au sujet de l’interdiction des instruments de loisirs, en disant que ce hadîth est suspendu et n’a pas de chaine de garants de sa transmission. Il ne sait pas que al-Boukharî avait rencontré celui qui avait suspendu ce hadîth et entendu de sa bouche ’Amar Ibn Hichâm. Il ne sait pas que ce hadîth a reçu sa chaine de garants par nombre d’imâms du hadîth en dehors de ’Amar Ibn Hichâm. Résultat, il a annihilé une Sounnah authentique provenant de la part de l’Envoyé (sallallahu ’alayhi wa salam) et qui ne pèche par aucune contestation. [1]

Notes

[1Rawadhat ul-Mouhibîn wa nouzhat ul-Mouchtâqîn de Ibn al-Qayyîm et contrôlé par SHeikh Bakr ‘Abdullâh Abû Zaîd, p.202-203

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2018 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS