Le chemin des anciens pieux

Le chemin des anciens pieux

Accueil > Actualités > Arrêté du comité des grands savants (Coronavirus Covid-19)

Arrêté du comité des grands savants (Coronavirus Covid-19)

vendredi 13 mars 2020, par Ismaïl Ibn Hâdî

Riyâdh le 17 Rajab 1441 de l’hégire correspondant au 12 mars 2020.

Le comité des grands savants a émis un arrêté numéro 246 le 16/7/1441 de l’hégire, dont le contenu est le suivant :

Toutes les louanges sont à Allâh le Seigneur des univers, et que la prière et le salut soient sur notre prophète Mouhammad et ainsi que sur sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

Ceci étant dit :

Le comité des grands savants a certes regardé dans son vingt-quatrième séminaire exceptionnel, réuni le mercredi correspond au 16/7/1441 de l’Hégire, sur ce qui lui a été soumis au sujet de la permission de ne pas assister à la prière du vendredi et la prière en groupe dans le cas de la propagation de l’épidémie ou dans le cas de la peur de sa propagation. En ayant vérifié les textes de la législation musulmane, ses objectifs, ses règles fondamentales et les paroles des gens de science sur cette question, le comité des grands savants explique ce qui suit :

-* Premièrement :

Il est interdit (harâm) à la personne contaminée d’assister à la prière du vendredi et la prière en groupe, car le prophète (ﷺ) a dit : « que ceux qui peuvent causer la maladie (malades pathogènes) ne rentrent pas chez ceux en bonne santé. » Rapporté par El-Boukhârî et Mouslim. Et sa parole : « lorsque vous entendez parler de la peste dans un endroit, alors n’y rentrez pas. Et lorsqu’elle survient dans un endroit, et que vous y êtes, alors n’en sortez pas » Rapporté par El-Boukhârî et Mouslim.

-* Deuxièmement :

Celui pour qui les procédures de mise en quarantaine ont été décrétées par les autorités spécialisées ; certes, ce qui lui est obligatoire (wâdjib) est de s’en tenir à cela et de délaisser le fait d’assister à la prière en groupe et la prière du vendredi, et qu’il prie dans sa maison ou dans l’endroit où il est isolé. Comme il a été rapporté par El-Acharîd Ibn Souwaid Et-Thaqafî (radhiaALLÂHou ‘anhou) qu’il a dit : « Il y avait dans la délégation de Thaqîf un homme lépreux, le Prophète (ﷺ) lui a envoyé un message lui disant : nous t’avons fait sermon d’allégeance, alors retourne (d’où tu viens). » Rapporté par Mouslim.

-* Troisièmement :

Celui qui craint que du tort lui soit causé ou de causer du tort à autre que lui, il lui est permis de ne pas assister à la prière du vendredi et à la prière en groupe comme le Prophète (ﷺ) a dit : « pas de tort causé ni de tort engendré. » Rapporté par Ibn Mâdjah. Dans tout ce qui a été cité, s’il n’assiste pas à la prière du vendredi, il la prie comme la prière du Dhor en quatre unités de prière.

Il en est ainsi et le comité des grands savants enjoint à l’ensemble de se limiter aux enseignements, orientations et planifications qui sont émis par les autorités spécialisées. De même qu’il enjoint à l’ensemble la crainte d’Allâh (ﷻ) et à se réfugier auprès de lui, pureté à lui, par les invocations et la supplication devant lui, et qu’il ôte cette épreuve des musulmans. Allâh (ﷻ) soit-il a dit : « Et si Allâh fait qu’un mal te touche, nul ne peut l’écarter en dehors de Lui. Et s’Il te veut un bien, nul ne peut repousser Sa grâce. Il en gratifie qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et c’est Lui le Pardonneur, le Miséricordieux. » et il dit : « Et votre Seigneur dit : « Appelez-Moi, Je vous répondrai »

Et que la prière d’Allâh et salut soient sur notre Prophète Mouhammad et sur sa famille et l’ensemble de ses compagnons.

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2020 © MANHAJULHAQQ PUBLICATIONS • TOUT DROIT RÉSERVÉS