Le chemin des anciens pieux

Accueil > Voie et Méthodologie > Innovations > Les innovations piègent leur victime progressivement

Les innovations piègent leur victime progressivement

Ibn El-Qayyîm El-Djawziyyah (rahimahullâh)

vendredi 23 novembre 2018, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi Er-Rahmâni Er-Rahîm

Les innovations piègent leur victime progressivement, en commençant par le plus bas de leur échelle jusqu’au plus haut afin que leur victime se dépouille complètement de la religion, tel le cheveu qu’on retire de la pâte. Seuls les hommes doués de discernement peuvent se rendre compte des méfaits des innovations, tandis que ceux qui sont frappés d’aveuglement sombrent dans les ténèbres de la cécité : « Celui qu’Allah prive de lumière n’a aucune lumière. » [1] Si le fidèle échappe à cet obstacle grâce à une préservation d’Allâh ou à un repentir sincère qui l’en sauve, le démon le poursuit alors dans l’obstacle suivant. [2]

Certes le serviteur à son droit et il a sa part personnelle, mais il a aussi un devoir envers Allâh. Le droit d’Allâh sur lui consiste à exécuter Ses commandements et les respecter, à multiplier ses actes d’obéissance dans la mesure de son possible, et à s’employer à combattre Ses ennemis et à les fustiger. Car c’est cela la servitude voulue par Allâh. [3]

L’homme obéissant a érigé autour du jardin de son obéissance un mur parfaitement édifié qui interdit tout accès aux ennemis, d’où la croissance régulière de ses fruits, de ses fleurs, de sa verdure et de sa beauté ; tandis que l’homme désobéissant a creusé dans son mur des brèches et permis l’accès des voleurs et des ennemis qui s’y sont glissés pour semer la corruption à gauche et à droite foulant ses plants, ruinant ses défenses, détruisant ses, brûlant sa terre, démolissant ses canaux, le privant d’eau et ruinant son système d’irrigation. Comment donc ce jardin peut-il reprendre son état antérieur ? Car si son propriétaire tente de le restaurer en l’arrachant à sa ruine, il peut reprendre son aspect ancien ou même un aspect meilleur, mais jamais il ne rattrapera le jardin de son compagnon qui, non seulement garde toute sa beauté et tout son éclat, mais est constamment en pleine croissance. [4]

Notes

[1Coran, 24/40

[2Madâridj Es-Sâlikîn de Ibn El-Qayyîm, 1/410

[3Madâridj Es-Sâlikîn de Ibn El-Qayyîm, 1/467

[4Madâridj Es-Sâlikîn de Ibn El-Qayyîm, 1/525

| | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 - 2018 © MANHAJULHAQQ.COM • TOUT DROIT RÉSERVÉS