Manhajulhaqq.com

Accueil > Actualités > L’ordre aux imâms et prédicateurs contre DAESH et ses semblables

L’ordre aux imâms et prédicateurs contre DAESH et ses semblables

SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

jeudi 27 novembre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (qu’Allâh le préserve) a, dans le cadre d’un communiqué officiel, demandé aux imâms des mosquées de mettre en garde les gens contre la secte égarée « Daesh », qui représente un danger pour la foi et la voie islamique authentique. Les imâms et prédicateurs doivent mettre en garde contre ce fléau qui se nomme « al-Qaïda » et ceux qui les suivent dans cette voie égarée, comme Daesh et autres sectes similaires qui coopèrent avec les ennemis des Gens de la Sounnah et du Groupe, tuant ainsi les Gens de la Sounnah et les affaiblissant.

Le groupe « Daesh » appelle à l’égarement et trahit le Noble Qor’ân, la Sounnah pure et les paroles de nos anciens pieux prédécesseurs. SHeikh a expliqué qu’il fallait prévenir de leurs actes criminels, lorsqu’ils versent le sang d’innocents jugé sacré et violent la sécurité des gens. Il faut mettre en garde les gens contre leurs pensées terroristes et leur excommunion (Takfîr) des gens, qui représente un danger pour la croyance et la sécurité intérieure.

SHeikh Sâlih Âl-SHeikh a ajouté que l’excommunion (Takfîr) qu’ils font des musulmans, rendant licite leur sang, leurs biens et leur honneur, est la voie de ce groupe égaré, qui est la méthodologie de leurs ancêtres qui ont combattu et rendu mécréants les musulmans (Les Khâridjîtes), ceux qui ont tué des musulmans en rendant licite leur sang, et épargnant les adorateurs d’idoles. [1]

Notes

[1Communiqué officiel du SHeikh Sâlih Âl-SHeikh – magazine al-Hayat

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.