Manhajulhaqq.com

Accueil > Voie et Méthodologie > Le prêche pour Allâh > En quoi consiste le prêche de la femme ?

En quoi consiste le prêche de la femme ?

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

lundi 10 mars 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Pas de licence spécifique (droits par défaut)

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

L’éminent savant SHeikh Muhammad Ibn ’Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué qu’il nous est obligatoire de connaître la règle de base avant toute chose : celle-ci consiste à savoir que ce qui est avéré à l’égard des hommes l’est aussi à l’égard des femmes. Comme ce qui est avéré à l’égard des femmes l’est aussi à l’égard des hommes, si ce n’est en présence d’une preuve qui les différencie.

A l’exemple de cela, nous avons ce qui a été spécifié aux hommes en particulier, quand ’Aicha (radhiallâhu ’anha) a dit au Prophète : « Ô Messager d’Allâh ! Est-ce qu’il y a un Djihâd pour les femmes ? » Et le Prophète de répondre : « Leur Djihâd qui ne comporte pas de combat, est le fait de faire le petit et le grand pèlerinage. » [1] Ce hadîth indique que le Djihâd en question obligatoire aux hommes est le Djihâd contre l’ennemi. Et celui-ci n’est pas obligatoire aux femmes. De même, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Le meilleur des rangs pour les hommes est le premier, et le plus mauvais est le dernier. Et le meilleur des rangs pour les femmes et le dernier, et le plus mauvais pour elle est le premier. » [2] De ce qui peut encore indiquer une particularité concernant les femmes, c’est le port de l’or et de la soie, qui leur est spécifique. Ainsi, ce qui constitue le fondement de base sur la question est que ce qui est avéré aux hommes l’est aussi pour les femmes dans le domaine des commandements et des interdictions.

Désormais, nous voyons la question du prêche pour Allâh - ’Azza wa Djal. Est-ce que celui-ci est spécifique aux hommes ou à l’ensemble des gens, hommes et femmes ? De ce qui est explicite dans le Livre d’Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu ’alayhi wa sallam), cela concerne l’ensemble des gens, hommes et femmes. Ceci dit, le domaine d’action de la femme est différent du domaine d’action (dans la Da’wah) de l’homme. Certes, la femme prêche pour Allâh - Ta’âla - dans les assemblées féminines, et non pas dans celles des hommes. Qu’elle prêche ainsi là où il lui est possible d’agir dans les règles, de prêcher dans les assemblées féminines, que ce soit les mosquées ou dans les écoles. [3]

Il est donc possible pour la femme de prêcher comme les hommes prêchent, sans que pour autant, elles sortent comme le font les hommes, car elles ne sont pas sur tous les points dans les mêmes capacités et possibilités. Pour ce qui est par contre du fait que la femme prenne la voiture pour ce rendre en un lieu éloigné afin de participer à une assemblée dans une maison entre femmes, je m’abstiens d’y répondre en laissant le libre arbitre à Allâh - Ta’âla - sur ce dire. [4]

Notes

[1Rapporté par Ahmad et Ibn Mâdja

[2Rapporté par Muslim

[3As-Sahwat ul-Islâmiyyah Dhawâbit wa tawdjîhât de Ibn ’Uthaymîn, p. 121-122

[4As-Sahwat ul-Islâmiyyah Dhawâbit wa tawdjîhât de Ibn ’Uthaymîn, p. 124

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.