Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La purification > Uriner debout

Uriner debout

Règles & fondements

vendredi 24 avril 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Il a été authentifié dans le Sahîh que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a uriné debout. Cela n’est admis qu’à condition de s’assurer que les éclaboussures d’urine, qui sont des impuretés, ne touchent pas la peau ou les vêtements. Bien que les ignorants et les gens du commun s’imaginent qu’il est interdit d’uriner debout, et que cela est contraire aux bonnes mœurs et ainsi de suite ; c’est une prétention de leur part infondée, émanent de pensées d’ignorants. Cela ne veut donc pas dire que l’on n’a pas le droit de le faire.

Le fait de pouvoir le faire, est certifié sans aucun doute par le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) qui l’a lui-même fait. Face à ce type d’avis, il faut faire comprendre à l’ignorant son erreur. Cela doit être fait avec un avis légiféré pour chaque fausse croyance, ou erreur ou ignorance à laquelle il s’attache. Rétablir ces visions erronées, ne doit pas se faire en voulant changer ce qu’un savant perçoit comme un avis authentique légiféré. [1]

La permission d’uriner debout a été rapportée d’après ’Omar, Ibn Omar et Zayd Ibn Thâbit (radhiallâhu ’anhum) sous réserve qu’on soit à l’abri d’être éclaboussé par l’urine, et qu’on ne laisse pas découvrir les parties intimes. [2]

Il n’y a aucun mal à uriner debout en cas de besoin quand cela se déroule dans un espace couvert, et que l’on ne voie pas les parties intimes de l’intéressé et qu’il ne soit pas éclaboussé par l’urine. Ceci se confirme dans ce hadîth de Houdheifa (radhiallâhu ’anhu) qui dit : « Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) arriva auprès d’un tas de détritus et y urina debout ». Il est cependant préférable d’uriner assis parce que c’est ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) faisait le plus souvent et que c’est plus apte à laisser les parties intimes cachées et écarter le risque d’être éclaboussé. [3]

Notes

[1Silsilat il-Mouhâdharât al-’Ilmiyyah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, 5/454

[2Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, 5/88

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.