Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > Le Jeûne > Consacrer le jour du vendredi pour le jeûne

Consacrer le jour du vendredi pour le jeûne

SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

dimanche 24 mai 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Consacrer le jour du vendredi pour jeûner :

Il a été rapporté l’interdiction de consacrer le jour du vendredi au jeûne dans beaucoup de hadîths. Il y a le hadîth de Abî Houreirah (radhiallâhu ‘anhu) qui dit : J’ai entendu le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dire : « Qu’aucun de vous ne jeûne le vendredi sans jeûner (avec lui) un jour avant ou après. » Unanimement reconnu authentique, et dans les termes de al-Bukhârî. Dans le Sahîh de Muslim le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ne réservez pas de prières surérogatoires à la nuit du vendredi et ne réservez pas de jeûne à son jour à l’exclusion des autres jours, à moins qu’il ne s’agisse de quelqu’un qui en a l’habitude. » Dans le Sahîh de al-Bukhârî d’après Djouwayriyah Bint al-Hârith, selon lequel le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) s’était rendu auprès d’elle un vendredi et l’avait trouvée en jeûne. Il lui dit : « As-tu jeûné hier ? » Elle répondit : « Non. » Il lui dit : « Tu as l’intention de jeûner demain ? » Elle répondit : « Non. » Il lui dit : « Mets fin à ton jeûne alors. » Les hadîths à ce sujet sont nombreux.

Et pour ce qui est de la sagesse dans l’interdiction – et Seul Allâh Sait – Ibn al-Qayyîm l’a mentionné et dit : « Mettre une barrière au fait d’ajouter à la religion ce qui n’en fait pas partie, barrière qui est obligatoire d’appliquer pour ce qui concerne l’imitation des Gens du Livre qui privilégient certains jours liés à leur pratique mondaine. Rentre dans ce sens le fait que même si ce jour [le vendredi] laisse apparaître des bienfaits plus importants que les autres jours, et à plus forte raison, il appelle en apparence à être jeûné, les gens ont pensé qu’il était nécessaire de le jeûner, et de le célébrer et de le jeûner en particulier, plus qu’un autre jour, en légiférant sur ce qui ne fait pas partie de la religion. Et ainsi, ils ont légiféré sur cela alors que cela ne fait pas partie de la Législation. Tel est le sens encore – et Allâh Seul Sait – de l’interdiction quant à spécifier la nuit du vendredi aux veillées nocturnes privilégiant ces nuits comme étant les meilleures d’entre les nuits, en terme de vertus. » Et comme cela a déjà été expliqué précédemment, lorsque le jour du vendredi tombe avec le jeûne de ‘Arafat ou de ‘Âchoûra, il n’y pas de mal à jeûner ce jour seul. [1]

Notes

[1Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âli ash-SHeikh, p.47

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.