Manhajulhaqq.com

Accueil > Mise en garde > L’éloignement des gens de la désobéissance

L’éloignement des gens de la désobéissance

SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

dimanche 20 septembre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

L’émigration (al-Hijrah) a le sens de délaisser. Allâh – Ta’âla – dit : « Et de tout péché, écarte-toi. » [1] Les péchés, ce sont les idoles. Et le fait de s’en éloigner, c’est les délaisser. Et parmi l’éloignement, il y a l’émigration d’un pays mécréant pour un pays musulman, qui est le fait de délaisser un pays mécréant, et celui qui délaisse son pays et le fuit pour sa religion, cela constitue la plus grande émigration qui équivaut à lutter sur le chemin d’Allâh – ‘Azza wa Djal.

L’éloignement des gens de la désobéissance dépend de différentes situations et se divise en trois catégories :

  1. La première : Les gens de la désobéissance
  2. La deuxième : Les gens de l’innovation
  3. La troisième : Les gens de l’égarement dans la Croyance

Pour ce qui est des gens de la désobéissance qui n’ont pas d’innovation, d’égarement et de perversité dans la Croyance, mais qui n’ont que des péchés liés aux convoitises, ou dans le délaissement des obligations, on les éloigne dans le but de les dissuader et afin qu’ils se repentent, et qu’ils s’éloignent de leurs péchés. Cela comme le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) avait pris de la distance contre les trois qui avaient divergé de l’ordre du Prophète, et ce, jusqu’à ce qu’Allâh leur pardonne. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) s’est aussi éloigné de ses épouses pendant un mois, ‘Âicha s’était éloignée du fils de sa sœur, ‘Abdullâh Ibn Zoubeîr, lorqu’il avait critiqué ses nombreuses donations et sa générosité sur le chemin d’Allâh, il avait donc critiqué cela d’elle. Elle s’en était énervée et s’en était éloignée. Le fait de s’éloigner des gens de la désobéissance (ou du péché) lorsque cela a des effets, est légiféré. Mais si le fait de s’éloigner des personnes provoque plus de péchés ou de désobéissance, il n’est alors pas permis de l’appliquer. Mais il faut plutôt conseiller dans ce cas, et ils doivent continuer leurs conseils.

Pour ce qui concerne les gens de l’innovation, on leur applique l’éloignement de peur qu’ils propagent leurs innovations, et des conséquences que cela peut provoquer sur la personne qui s’assoie avec eux. La priorité dans l’éloignement va s’appliquer sur les gens de l’égarement dans la Croyance, comme les Djahmites, les Khâridjites, les Mourdjites et les adeptes de l’innovation dans le Dogme. Cet éloignement leur est fait afin de protéger les musulmans de leur mal et de les mettre en garde contre eux. Là est la différence entre les gens du péché et de la désobéissance, et les innovateurs et égarés dans la Croyance et le Dogme. [2]

Notes

[1Coran, 74/5

[2Itihâf ut-Toulâb bi-Charh Mandhoumat il-Adâb du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.189-190

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.