Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La purification > La brosse à dent et dentifrice en guise de Siwâk

La brosse à dent et dentifrice en guise de Siwâk

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

dimanche 1er novembre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Est-ce que l’utilisation de la brosse à dent compense de l’utilisation du Siwâk ? Seront-nous récompensés pour son utilisation avec l’intention de vouloir purifier la bouche ? En d’autres termes, est-ce que cela est équivalent au Siwâk concernant la récompense à laquelle le Messager (sallallahu ‘alayhi wa salam) a encouragé, pour celui qui utilise le Siwâk ?

Tout à fait, l’utilisation de la brosse à dent et du dentifrice dispense du Siwâk. C’est également plus purifiant et nettoyant, donc lorsque la personne l’utilise, elle a alors accompli la Sounnah, car ce n’est pas la chose en elle-même utilisée qui est prise en considération mais plutôt l’acte et son résultat. L’utilisation de la brosse à dent avec le dentifrice permet d’obtenir un résultat meilleur que l’utilisation du Siwâk indépendamment.

Ceci dit, devons-nous dire qu’il convient d’utiliser la brosse à dent et le dentifrice à chaque fois qu’il est recommandé d’utiliser le Siwâk ou dire : cela entre dans le gaspillage et l’excès, et il se peut que cela nuise a l’haleine de la bouche ou provoque des saignements ou autres choses similaires. À ce sujet, les choses peuvent dépendre. [1]

Notes

[1Fatâwa Noûr ’ala ad-Darb du SHeikh Ibn ’Uthaymin, 3/41

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.