Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La prière > Les causes permettant d’accomplir la prière du Fajr

Les causes permettant d’accomplir la prière du Fajr

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

dimanche 1er novembre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quelles sont les causes permettant d’accomplir la prière du Fajr à son heure ?

Les moyens permettant l’accomplissement de la prière du Fajr à l’heure sont les suivantes :

Premièrement : La foi en Allâh – ‘Azza wa Djal – le désir qu’il y a dans la rencontre auprès d’Allâh, ainsi qu’une détermination dans la sincérité. C’est pourquoi les personnes qui ont habituellement fait preuve de paresse dans l’accomplissement de la prière du Fajr à son heure, ont su se réveiller par l’établissement de ces règles.

Deuxièmement : Il faut se coucher tôt. Car lorsque la personne se couche tôt, le corps trouve repos, et il lui devient plus facile de se réveiller par la suite.

Troisièmement : Utiliser des moyens d’avertissement comme le réveil ou autres stimulants. Louange à Allâh, aujourd’hui les moyens ne manquent pas. Tu peux régler un réveil précis, ou demander à un frère que lorsque le Adhân (appel à la prière) se fait, il te téléphone, s’il a un téléphone avec lui, c’est très bien.

Il m’a été rapporté que dans la ville de Riyâdh, un père de famille vivant à Médine, appelle ses enfants à Riyâdh à l’heure de la prière du Fajr, ce afin de les réveiller. Cette situation est vraiment surprenante lorsque l’on sait que le père habite Médine, et qu’il appelle à Riyâdh. Louange à Allâh, le moyen téléphonique aujourd’hui atteint des limites qui dépassent l’entendement. [1]

Notes

[1Fatâwa Noûr ’ala ad-Darb du SHeikh Ibn ’Uthaymin, 5/227

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.