Manhajulhaqq.com

Accueil > Voie et Méthodologie > Le Djihâd contre ses passions

Le Djihâd contre ses passions

SHeikh Sâlih Ibn Fawzân al-Fawzân (qu’Allâh le préserve)

samedi 13 février 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Il n’est pas permis à la personne de lutter contre les mécréants, avant qu’elle ait déjà lutter contre elle-même. Le Djihâd est soumis à des degrés de cheminement : Le Djihâd (la lutte) contre soi-même, ensuite le Djihâd contre Satan, ensuite le Djihâd contre les hypocrites, ensuite le Djihâd contre les actes de désobéissance des musulmans, et enfin le Djihâd contre l’ennemi.

Le Djihâd n’est pas qu’une lutte avec les armes, car tu ne prendras pas les armes pour lutter contre les actes de désobéissance, mais plutôt cela se fera par le fait de commander le bien et d’interdire le blâmable. Tu ne prendras pas non plus les armes pour lutter contre les hypocrites, mais plutôt cela se fera par le fait de débattre avec science et de rejeter leurs ambiguïtés par les preuves. Le Djihâd contre Satan ne se fait pas non plus par les armes en essayant de le tuer, mais c’est plutôt à travers le fait de lui désobéir et de le contredire, en obéissant à Allâh – Subhânahu wa Ta’âla.

Et le Djihâd contre soi-même se traduit par le fait de s’interdire ses propres passions et désirs interdits, et de les devancer dans l’obéissance à Allâh. [1]

P.-S.

Notes

[1Mouhâdharâtoun fîl-’Aqîdati wad-Da’wah du SHeikh Sâlih al-Fawzân, 2/86

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.