Manhajulhaqq.com

Accueil > Voie et Méthodologie > Innovations > Quelles sont les choses nouvelles en matière de religion

Quelles sont les choses nouvelles en matière de religion

Al-Lajnah ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah Wal-Iftâ

vendredi 18 septembre 2015, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Quelles sont [en Islâm] les choses nouvelles, et qu’est-ce que cela signifie ?

Cela provient de la parole du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) : « Attention aux choses nouvelles ». Cela représente toute innovation que les gens font dans la religion de l’Islâm, que cette innovation soit une croyance, des actes d’adoration ou ce qui y ressemble, et qui ne vient ni du Livre [al-Qor’ân] et ni d’une Sounnah établie du Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam). Pourtant, ils prennent ces choses comme des pratiques et des croyances religieuses, adorant Allâh par elles, et déclarant qu’elles sont légiférées alors qu’elles ne le sont pas.

Au contraire, de tels actes sont des innovations interdites, telles que les invocations faites auprès des pieux, morts ou vivants parmi eux. Cela inclus aussi le fait de prendre les tombes comme lieu d’adoration, en y faisant le Tawâf autour d’elles, et en recherchant l’aide de leurs habitants en pensant qu’ils peuvent intercéder pour eux auprès d’Allâh, en faisant pression sur lui de leur part afin que leurs demandes soient accordées ou que leurs ennuis soient soulagés ; fêter les anniversaires des Prophètes et des gens pieux, en faire des jours de vacances. Ils font des actes qui d’après ce qu’ils déclarent les rapprocheront d’Allâh - en particulier le jour et la nuit de l’anniversaire, ou ce mois là. Il y a de nombreuses autres choses, trop nombreuses pour être mentionnées, que ce soit leurs innovations ou superstitions sur lesquelles Allâh n’a rien révélé, et qui n’ont pas été authentifiées par le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam).

Donc, il est clair à partir de ce que nous avons dit, que certaines de ces choses nouvelles sont du polythéisme, comme rechercher l’aide du mort et lui faire des serments. D’autres sont simplement des innovations et n’atteignent pas le niveau du polythéisme, comme élever des constructions sur les tombes et en faire des lieux d’adoration, tant que ce qu’ils y pratiquent ne mènent pas à des actes qui seraient considérés comme du polythéisme. [1]

Notes

[1Fatâwa Al-Lajnah ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah Wal-Iftâ, 2/453-454

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.