Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La prière > La prière du vendredi > Les avantages de la sourate « La Caverne » (Al-Kahf)

Les avantages de la sourate « La Caverne » (Al-Kahf)

Règles & fondements

jeudi 29 septembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La sourate « Al-Kahf » bénéficie de plusieurs avantages. Elle protège de l’antéchrist et de sa discorde. L’antéchrist est borgne et Allâh l’enverra à la fin des temps quarante jours, dont le premier jour sera comme une année, le deuxième comme un mois, le troisième comme une semaine, et le quatrième comme une journée classique. Sa discorde sera énorme. C’est pourquoi il n’y a pas un prophète qui n’a pas mis en garde sa communauté contre lui. Et notre Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) nous a ordonné de rechercher protection auprès d’Allâh contre sa discorde dans chaque prière après le dernier Tachahhoud, avant la salutation. Il est rapporté dans certains hadîths que celui qui mémorise les dix premiers versets de la sourate « La Caverne », sera protégé par sa discorde. Et dans d’autres variantes, il est mentionné les derniers versets de la sourate.

Sur la base de ces versions, il est plus prudent pour la personne de lire les dix premiers et les dix derniers de cette sourate. Celle-ci comporte plusieurs leçons, car on y trouve :

  1. 1) Le récit des gens de la caverne
  2. 2) Le récit des deux personnes et de leurs jardins
  3. 3) Le récit de Moûssâ et de al-Khadhir
  4. 4) Le récit de Dhoul-Qarnayn
  5. 5) Le Récit de Yâdjoûj et Mâdjoûj

C’est la raison pour laquelle il est recommandé de réciter cette sourate le jour du vendredi avant la prière, ou après. [1] Il a été rapporté de al-Bayhaqî avec une bonne chaîne de transmission, d’après Abî Sa’îd qui remonte jusqu’au Prophète : « Celui qui récite la sourate « Al-Kahf » le jour du vendredi est éclairé par une lumière entre les deux vendredis. » [2]

Il est recommandé de réciter la sourate « La Caverne » le jour du vendredi. Il est rapporté de Sa’îd al-Khoudrî qui dit : « Quiconque récite la sourate de La Caverne le jour du vendredi, on lui éclairera l’espace qui le sépare de la Maison antique. » [3] Khâlid Ibn Ma’dân a dit : « Quiconque récite la sourate La Caverne avant que l’imâm ne sorte (pour la prière du vendredi), il lui sera pardonné ses péchés entre les deux vendredis, et il lui sera accordé une lumière qui le sépare de la Maison antique. » [4]

Notes

[1Ach-Charh al-Moumti’ ’ala Zâd al-Moustaqni’ de SHeikh Ibn ’Uthaymîn, 5/92-93

[2At-Ta’lîq ‘ala ar-Rawdh il-Mourbi’ du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, 1/295

[3Authentifié par SHeikh al-Albânî dans Sahîh al-Djâmi’

[4Al-Moughnî de Ibn Qoudâma, 3/236-237

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.