Manhajulhaqq.com

Accueil > Science du Hadîth > Commentaire de Hadîth > « Celui qui meurt sans rien associer à Allâh entrera au Paradis (...)

« Celui qui meurt sans rien associer à Allâh entrera au Paradis »

SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

mercredi 16 novembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui meurt sans rien associer à Allâh entrera au Paradis » [1]

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui meurt sans rien associer à Allâh entrera au Paradis » [2]

Ce hadîth permet de dire à certains, que celui qui délaisse la prière ne devient pas mécréant. Car le fait de délaisser la prière ne fait pas de lui un polythéiste, et il entre au Paradis (tant qu’il n’a rien associer à Allâh). Ceci dit, il nous est obligatoire d’éclaircir ce sujet en deux points :

- Le premier point est que nous ne pouvons pas approuver le fait que celui qui délaisse la prière n’est pas polythéiste. Car certes le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ce qu’il y a entre l’homme et entre le polythéisme et la mécréance, c’est l’abandon de la prière. » [3]

- Le deuxième point est que nous reconnaissons que l’abandon de la prière n’est pas en soit du polythéisme, ceci dit, le sens entendu du hadîth est général. Alors que le hadîth et les preuves sur la mécréance dans l’abandon de la prière sont spécifiques. La règle générale jurisprudentielle indique que le général l’emporte sur le spécifique, et que le spécifique sort de ce qui est général.

Nous disons donc que nous ne pouvons pas approuver le fait que celui qui abandonne la prière n’est pas polythéiste, bien au contraire, il est polythéiste. Beaucoup de formes de polythéisme ne sont pas clairement apparentes, mais plutôt dissimulées. Le polythéisme n’est pas seulement le fait que la personne se prosterne devant une idole, ou qu’elle associe une autre divinité à Allâh. Bien au contraire, la personne qui suit ses passions peut sortir de l’Islâm, car c’est une forme de polythéisme. Allâh – Ta’âla – dit à ce sujet : « Vois-tu celui qui prend sa passion pour sa propre divinité ? Et Allâh l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allâh ? Ne vous rappelez-vous donc pas ? » [4] [5]

Notes

[1Rapporté par Muslim

[2Rapporté par Muslim

[3Rapporté par Muslim

[4Coran, 45/23

[5Charh Kitâb il-Tawhîd min Sahîh al-Bukhârî du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.590-591

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.