Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La prière > Prononcer l’intention lors de la prière

Prononcer l’intention lors de la prière

SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

mardi 31 janvier 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Cela est une innovation. Nous avons déjà rappelé précédemment l’interdiction de l’innovation. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) n’a jamais prononcé à haute voix l’intention pour une prière. Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) a dit dans son ouvrage « Zâd ul-Ma’âd » ou « al-Hadî an-Nabawî » : « Lorsque le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) se levait pour la prière, il disait « Allâhu Akbâr ». Il ne disait rien avant, comme il ne prononçait aucunement une intention pour la prière. Il ne disait pas : « Je vais prier pour Allâh telle prière, en me positionnant face à la Qiblah, pour quatre unités de prière en tant qu’imâm ou suiveur. » Il ne disait pas : « J’accomplis une prière ou je rattrape une prière, obligatoire ou surérogatoire. » Cela sont des innovations réputées qui n’ont jamais été rapportées par quiconque avec une chaîne de transmission authentique ou même faible. Ni dans aucun rassemblement de hadîth ou de manière interrompue. Rien n’a été rapporté dans ce sens. Bien plus encore, cela n’émane de personne parmi les Compagnons ou ceux qui les ont suivis avec excellence, ou encore parmi encore les 4 imâms. » Fin de sa parole. [1]

Notes

[1Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âl-SHeikh, p.27-28

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.