Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > Zakât > La négligence dans la Zakât ou la paresse dans la sortie de la Zakât en son (...)

La négligence dans la Zakât ou la paresse dans la sortie de la Zakât en son temps

SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

mardi 7 février 2017, par Ismaïl Ibn Hâdî

Version imprimable de cet article Version imprimable | Enregistrer au format PDF | Copyright

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

Cela fait partie des actes blâmables et des péchés manifestes. La Zakât est le troisième des piliers de l’Islâm. C’est le droit qui s’impose sur les biens et une obligation que le musulman doit honorer en son temps, ceci est bon pour lui-même. Le moyen pour lui de se rapprocher de Son Seigneur, et Allâh a promis un dur châtiment à celui qui s’en prive – qu’Allâh nous en préserve. Allâh – ta’Allâh – dit :

« Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allâh, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus, et joyeux de la faveur qu’Allâh leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d’un bienfait d’Allâh et d’une faveur, et du fait qu’Allâh ne laisse pas perdre la récompense des croyants. » [1]

Dans les deux authentiques il est rapporté un hadîth d’après Abû Houreira (qu’Allâh l’agrée) qui dit que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Il n’y a pas de propriétaire d’or ou d’argent qui ne paie pas ce qui est dû à ce sujet (à savoir, la Zakât), qui lorsque le Jour de la Résurrection viendra, des feuillets de feu seront préparés pour lui dans le feu de la Géhenne… » [2] Et dans la sourate – Le Repentir :

« A ceux qui thésaurisent l’or et l’argent et ne les dépensent pas dans le sentier d’Allâh, annonce un châtiment douloureux… » [3]

Le temps de la Zakât est précis et il dépend de chaque année qui passe. Le musulman doit verser la Zakât chaque année lorsqu’il atteint le taux légal et à l’une des huit catégories concernées. Il ne lui est pas permis de la retarder de son temps, sauf dans le cas d’une nécessité reconnue dans la Législation. Et Allâh Seul Sait. [4]

Notes

[1Coran, 3/169-171

[2Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim

[3Coran, 9/34

[4Al-Mindhâr fî Bayân Kathîr min al-Akhtâ’ ach-Châ-i’ah du SHeikh Sâlih Âl-SHeikh, p.48

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.