Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > Zakât

Zakât

Dernier ajout : 7 février.

Avis et explications des savants de l’Islâm sur le pilier de la Zakât (impôts) et ses règles.

 

Articles de cette rubrique

  • La négligence dans la Zakât ou la paresse dans la sortie de la Zakât en son temps

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    7 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Cela fait partie des actes blâmables et des péchés manifestes. La Zakât est le troisième des piliers de l’Islâm. C’est le droit qui s’impose sur les biens et une obligation que le musulman doit honorer en son temps, ceci est bon pour lui-même. Le moyen pour lui de se rapprocher de Son Seigneur, et Allâh a promis un dur châtiment à celui qui s’en prive – qu’Allâh nous en préserve. Allâh – ta’Allâh – dit :
    « Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d’Allâh, soient (...)
  • Donner la Zakât al-Fitr avec des aliments différents

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    3 juillet 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Au sujet de la Zakât al-Fitr, doit-on la donner en dattes, ou en raisins secs, ou en orge, ou en farine ? Peut-on la donner aux proches qui n’en sont pas à la base bénéficiaires ? Peut-on la donner en équivalence ?
    Si l’aliment de base d’un peuple est de ce type, il est sans aucun doute permis de le donner. Mais peuvent-ils donner des aliments de base autres que ceux-là ? Tels que le riz ou le maïs, ou peut-on la sortir en blé ou en orge ? Il y a une divergence bien connue (...)
  • Ajouter à la Zakât al-Fitr à titre surérogatoire

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    3 juillet 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Celui qui doit payer la Zakât al-Fitr et sait que sa quantité est d’un Sâ’ mais y ajoute un surplus, et dit que cela est surérogatoire, est-ce réprouvé ?
    Louanges à Allâh. Oui, cela est permis sans aucune désapprobation selon la majorité des savants, notamment ach-Châfi’î, Ahmad et d’autres. La désapprobation de l’acte n’est rapportée que de Mâlik. Ce qui est interdit, c’est de donner moins que ce qui est exigé selon l’avis unanime des savants. Cependant, est-il obligatoire de (...)
  • Sortir Zakât al-Fitr dans un autre pays ?

    Règles & fondements

    19 septembre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    SHeikh ’Abdullâh Ibn Muhammad Ibn Houmeid (qu’Allâh le préserve) a expliqué que ce qui prédomine sur la question, est le fait de sortir la Zakât dans le pays dans lequel on a jeûné. Il est donc prescrit de la sortir là où l’on est, car la rupture (du jeûne) est une chose liée au corps, et on sort (la Zakât) pour (l’effort) du corps, pour ce qui est due au corps. Cela est le dire de beaucoup de gens de science. Si par contre, le responsable (de la famille) est parti dans un (...)
  • La Zakât et la construction de mosquées ?

    Règles & fondements

    22 août 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Ibn Taymiyyah dit - dans ses fatwas - qu’il est obligatoire aux gens de donner la Zakât à ceux qui le méritent parmi les pauvres, les nécessiteux, ceux qui y travaillent et autre qu’eux parmi les gens de religion qui suivent la Législation . Ainsi, les savants tels que SHeikh Salih al-Fawzân, SHeikh Ibn ’Uthaymîn, SHeikh Ibn BâZ et les savants de Lajnah, disent qu’il n’est pas permis de changer la destination dans la donation de la Zakât à d’autres que les ayants (...)

0 | 5

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.