Manhajulhaqq.com

Accueil > Ascétisme

Ascétisme

Dernier ajout : 31 janvier.

 

Articles de cette rubrique

  • L’éclat du visage de l’homme pieux et du pervers

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    4 octobre 2014, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    L’homme véridique dévot voit apparaître sur son visage une lumière liée à sa sincérité, et l’éclat de son visage est un signe distinctif de cette luminosité. De même pour le menteur dépravé, plus la vie de l’homme se prolonge plus ces traces se manifestent en lui. Un homme peut avoir, étant jeune, un beau visage, mais s’il devient dépravé et persiste en cela, son for intérieur laissera apparaître en fin de vie un visage laid et vice-versa. Il est rapporté que Ibn ’Abbâs a dit : (...)
  • La demeure élevée de l’ascétisme de nos anciens pieux

    Ibn al-Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

    16 octobre 2013, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    J’ai entendu SHeikh al-Islâm Ibn Taymiyyah (rahimahullâh) dire : « L’ascétisme [az-Zouhd] est le délaissement de ce qui est inutile dans l’au-delà. Et la crainte scrupuleuse [al-Wara’] : C’est le fait de délaisser ce qui peu causer du tort dans l’au-delà. Et cette définition est un des meilleurs dire sur l’ascétisme [az-Zouhd] et de la crainte scrupuleuse [al-Wara’] »
    Sufyân al-Thawrî a dit : « L’ascétisme dans ce bas-monde c’est la diminution des aspirations, et non pas (...)
  • Tels les dévoués sincères dans la servitude

    Ibn Rajab al-Hanbalî (rahimahullâh)

    10 mars 2008, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Certains maîtres connaisseurs ont dit que la prétention à réaliser la servitude n’est fondée que sur celui qui a mis fins à son propre vouloir pour s’en remettre à son Maître, de sortes que son nom est celui qu’on lui a attribué. Ainsi lorsqu’on l’appel par son nom il répond au nom de la servitude. En sommes, il n’y a plus de nom propre n’y de trace (propre). Il ne répond plus qu’à celui qui l’interpelle par le biais de la servitude.
    Il est rapporté d’après al-Hâfidh Abû (...)
  • Le croyant qui chemine vers Allâh dans le suivi du chemin des traditions est un étranger parmi ceux qui suivent leurs passions

    Ibn al-Qayyîm al-Djawziyyah (rahimahullâh)

    11 avril 2005, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Comment, du reste, le croyant qui chemine vers Allâh dans le suivi du chemin des traditions n’est-il pas un étranger parmi ceux qui suivent leurs passions, obéissent à leurs caprices et dont chacun admire sa propre opinion ? Tel que ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) a dit : « Ordonnez le bien et interdisez le mal. Et lorsque vous verrez une avarice à laquelle on obéit, une passion qu’on suit, un monde qu’on préfère, et l’admiration de chacun de ses (...)
  • O âme ! Cherche à t’améliorer avant que le soleil de la vie ne se couche

    Taqî ad-Dîn Ibn Mouflih al-Maqdissî (rahimahullâh)

    21 décembre 2004, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Louange à Allâh, le Puissant, le Sage qui décrète toute chose, Il rend malade l’homme sain et Il guérit le malade. Il a partagé Ses adorateurs en deux catégories :
    1/ Les soumis
    2/ Les pêcheurs
    Il les mène vers deux demeures :
    1/ La demeure du délice
    2/ La demeure de la fournaise
    Parmi les gens, il y a ceux qu’Allâh a préservé de commettre des péchés, d’autres qui persévèrent dans l’adoration d’Allâh et enfin, d’autres encore qui tergiversent mais cherchent tout de même à (...)

0 | 5

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.