Manhajulhaqq.com

Accueil > Fatwas

Fatwas

Dernier ajout : 18 février.

Avis et jugements des savants sur les divers sujets de l’Islâm.

 

Articles de cette rubrique

  • Erreurs liées au language (Calomnie, médisance, insulte, maudire...)

    SHeikh Sâlih Âli-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    18 février, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    1 – La négligence dans la calomnie et la médisance, de se moquer du comportement et du moral des musulmans :
    Cela fait partie des interdictions auxquelles le musulman ne doit pas se donner. Allâh – Ta’âla – dit : « Ô vous qui avez cru ! Évitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n’espionnez pas ; et ne médisez pas les uns des autres. » Et dans le verset après cela :
    « L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (...)
  • L’entrée du non musulman dans la mosquée

    Règles & fondements

    26 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il n’y a aucun mal à ce que l’infidèle entre dans une mosquée pour mener une activité licite ou une affaire légale comme l’écoute d’un serment ou boire de l’eau ou d’autres actes similaires parce que le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) avait installé une délégation d’infidèles dans sa mosquée afin qu’ils voient le musulman prier, qu’ils écoutent sa récitation (du Coran) et son serment et afin qu’Il les appelle à Allâh de près. C’est permis encore parce que le Prophète (...)
  • Peut-on dire que le travail est une adoration ?

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    3 décembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il n’est pas correct de dire que le travail est une adoration, sauf si l’on entend par là que ces œuvres sont des actes d’adoration d’Allâh à proprement parler. Il n’y a donc pas de doute sur cela. Mais le travail dans un but mondain n’est pas un acte d’adoration en soi, en dehors de ce qui est demandé d’un point de vue légiféré, comme le fait par exemple d’œuvrer pour s’empêcher soi-même et sa famille de demander aux gens, et de distribuer ce qu’Allâh – ‘Azza wa Djal - a donné. (...)
  • Est-ce que les questions réponses dans la tombe seront en langue arabe ?

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    23 octobre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Est-ce que les questions réponses dans la tombe seront en langue arabe ?
    La plupart des savants soutiennent que les questions réponses de la tombe seront en langue arabe. Certains d’entre eux ont soutenu que la langue des gens du Paradis sera le Syriaque. Par la suite, ils ont dit que les questions seront en cette langue. Mais en réalité, cela n’est pas authentique. Ce qui est voulu par le mot questions, ce sont les questions de la tombe, et les réponses de leurs (...)
  • La réalité du Djihâd

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    17 octobre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Il en va ainsi parce que la réalité du Djihâd, c’est de s’efforcer de faire se produire ce qu’Allâh aime de la foi, de l’action vertueuse, et de repousser ce qu’Allâh hait de la mécréance, de la perversité, de la désobéissance. Allâh – Ta’âla – dit : « Dis : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez… » Jusqu’à : « …alors attendez qu’Allâh fasse venir Son ordre. » De cette menace est menacé quiconque aime plus ses gens et ses biens (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | ... | 65

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2016©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.