Manhajulhaqq.com

Accueil > Jurisprudence > La prière

La prière

Dernier ajout : 14 novembre.

 

Articles de cette rubrique

  • Le trésor de la guidée à travers la sourate « al-Fâtiha »

    Règles et fondements

    10 octobre, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Ibn al-Qayyîm a dit : « La sourate « Al-Fâtiha » comprend de la manière la plus parfaite les plus hauts objectifs. Elle comporte la connaissance de l’Être adoré – ‘Azza wa Djal – par les trois Noms qui sont la source de tous les Noms magnifiques d’Allâh et de Ses attributs de perfection, et ces trois Noms sont : Allâh, Le Seigneur (Rabb), et le Miséricordieux (ar-Rahmân). La sourate est construite sur l’unicité de l’adoration : « C’est Toi [Seul] que nous adorons » l’unicité de la (...)
  • Le fait de fermer les yeux dans la prière sans raison

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    31 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Ceci est un acte répréhensible. Ibn Al-Qayyîm (rahimahullâh) a dit : « Fermer les yeux dans la prière ne provient pas de la pratique de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa salam) ». Il dit également : « Les jurisconsultes ont divergé sur son caractère blâmable. L’imâm Ahmad et d’autres l’ont considéré comme détestable, et ils ont dit que cela faisait partie de la pratique des Juifs. Cependant, un groupe d’entre eux ont considéré cela acceptable, et ne l’on pas blâmé. Ils disent (...)
  • Prononcer l’intention lors de la prière

    SHeikh Sâlih Âl-SHeikh (Qu’Allâh le préserve)

    31 janvier, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Cela est une innovation. Nous avons déjà rappelé précédemment l’interdiction de l’innovation. Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) n’a jamais prononcé à haute voix l’intention pour une prière. Ibn al-Qayyîm (rahimahullâh) a dit dans son ouvrage « Zâd ul-Ma’âd » ou « al-Hadî an-Nabawî » : « Lorsque le Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam) se levait pour la prière, il disait « Allâhu Akbâr ». Il ne disait rien avant, comme il ne prononçait aucunement une intention pour la prière. Il (...)
  • Doit-on faire faire la prière du Fajr aux enfants ?

    SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-‘Uthaymîn (rahimahullâh)

    25 décembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Doit-on faire faire la prière du Fajr aux enfants ?
    Oui certainement. La personne qui a un enfant, fille ou garçon, et qui atteint environ les 10 ans, doit le réveiller pour la prière. Et pour les enfants plus jeunes, s’ils prient à l’heure, cela incontestablement est meilleur. Mais s’ils ne le font pas, il n’y a pas de péché à cela. Cependant, notre choix est de considérer qu’ils doivent être réveillés, sur la base de la parole du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) : «  (...)
  • Lever la voix dans la prière lors de l’invocation

    SHeikh al-Islam Ibn Taymiyyah (rahimahullâh)

    3 septembre 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

    BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm
    Qu’en est-il d’un homme qui guide la prière et après le Takbîr (Allâhu Akbâr), dit à haute voix la protection contre Satan, ensuite il nomme et récite, et il fait cela à chaque prière ?
    Lorsque la personne fait cela à titre d’apprentissage aux gens ou autre par exemple, il n’y a pas de mal à cela. Comme ‘Oumar Ibn Khattâb qui levait parfois la voix dans les invocations d’ouverture de la prière, ou Ibn ‘Oumar et Abû Houreirah qui levait la voix parfois dans l’invocation de (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30

| Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

2003 • 2017©Copyright - Manhajulhaqq.com | TOUS DROITS RÉSERVÉS

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayant droit ou ayant cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.